Le Jardin Botanique de Kisantu

Le jardin botanique de Kisantu , créé en 1900 par le frere Gillet, et situee dans la commune de Madimba (Bas-Congo) est un bijou éclatant de verdure et de fraîcheur . Il compte près de 2.500 espèces végétales provenant de différentes régions tropicales du monde. Sa superficie est de 220 hectares. On y trouve des pépinières, une collection des semences, un arboretum de près de 200 espèces domestiques et un herbarium d'environ 5.000 spécimens.

Ces differentes plantes d’Afrique et d’ailleurs, s’y trouvent réunies pour le plaisir des yeux, du ventre et pour le bonheur de la science .On y rencontre poivrier, vanille, eucalptus, cannelle, giroflier, camphrier, cacaoyer, tulipier, araucaria, palmiers de toutes especes, ficus, nénuphars et tant d’autres.L’herbe à gazon, introduite au début au 20eme siècle, a conquis les pelouses, les talus des chemins et les terrains de football de tout le Congo.

Parmi toute la gamme d’arbres fruitiers plantés à Kisantu, le mangoustanier est le plus celebre.Originaire du Vietnam , cet arbre s’adapte bien au climat et au sol lourd et frais de la région si bien que le verger de mangoustaniers est aujourd’hui le plus étendu d’Afrique . Son fruit, le mangoustan, peu connu du public, a la peau rouge violacée, est surmontée d'un pédoncule vert. La pulpe forme un véritable contraste avec cet épiderme ferme et épais: divisée en six ou sept quartiers et cachant de gros noyaux lisses, elle est blanche, juteuse et souple. Extrêment sucre, a la saveur exceptionnelle (mélange de pêche et de frambroise), le mangoustan ainsi que le durion sont le plus cher des fruits exotiques Sa peau désséchée est employée en pharmacopée comme antidiarrhéique. Le mangoustan est un fruit assez fragile, c'est pourquoi il faut le conserver dans un endroit sec et frais. Aussi, le chimiste Charles Mbaki a contourne , en partie,ce probleme de conservation en mettant au point une liqueur a base de son jus connue sous le nom de la <Kisantoise>.

(photo 1. Mangoustans)

La plus impressionnante des essences du jardin demeure pourtant le Banian, espèce de figuier importé des Indes, dont les nombreuses et robustes racines adventives et aériennes tombent des hautes branches pour s’enfoncer dans le sol où elles engendrent de nouveaux troncs.

 

(Photo 2.Banian avec ses racines aeriennes)

C’est pourquoi, le jardin botanique de Kisantu est un lieu de promenade où les Kinois et leurs hôtes étrangers aiment se réfugier le week-end et les jours fériés. Ce petit Eden invite ses admirateurs à la promenade dans les allées ombragées ou le long de la riviè re Inkisi, qui est aussi le nom de la ville de 45000 habitants qui l’ environne. Dans la riviere Inkisi , en plus de poissons de diffrentes varietes, vivent aussi des crocodiles dont certains ont ete captures, apprivoises et exposes aux visiteurs.

Certains visiteurs préfèrent s’installer sur les bancs ou sur le gazon pour un pique-nique accompagné de mangoustans, ou de poilus (fruits à la peau couverte de poils, riche en acide ascorbique et dont la chair blanche rappelle le goût du letchi). Photo3.Ramboutan ( couramment appeles poilus ou mapoilu)

 

On y trouve aussi des bambous geants dont la taille est impressionnante.En son sein aussi, se trouve aussi la plus grande ecole d’horticulture de la RDC.

Apres une longue promenade dans le jardin, les visiteurs epuises terminent leurs courses, dans le restaurant construit au milieu de ce magnifique décor ,qui sert des mets tant locaux qu’occidentaux.

(Photo 4 .Une touriste dans les allees du jardin, 1998)

 

Actuellement, compte tenu de sa grande superficie et a cause de faible moyens financiers mis a sa disposition et de la faible frequence de touristes, le jardin botanique est au bord du gouffre.Ainsi, pour depaner tant soit peu ce paradis terreste , le grand Hotel (ex hotel intercontinental) y organise des excursions, certains week end, pour le plaisir de ses clients . En dehors du jardin botanique, dans la province du Bas-Congo, l'on rencontre aussi d’autres endroits touristiques: La mission catholique, l’une des plus importantes du Congo, date de 1893. La cathédrale,construite en 1926, avec son architecture d’inspiration romane est la plus grande du pays si ce n’est d’Afrique, et peut rassembler jusqu’à 4 000 personnes, le grand Seminaire de Mayidi, les grottes de Mbanza-Ngungu, les chutes de Nzongo, le Barrage d'Inga, le Pic Gambier, le Belvédère, les inscriptions de Diego Câo, la route des Caravanes à Matadi, Vivi 1ère Capitale de l'Etat.....

Mavakala Kiazolua Bienvenu à Beijing (China)